RC2 : Réfraction adaptée aux troubles de la vision binoculaire et de l’accommodation

Noté 5/5 par nos apprenants Voir les avis Voir les avis
thumb-default
2j jours
en présentiel
---
à distance
12
participants
Explorer la formation
Les avis de nos apprenants

Objectifs de la formation :

  • Connaître le mécanisme de l’accommodation et de la convergence
  • Savoir identifier les troubles accommodatif et binoculaire
  • Savoir utiliser les principaux tests de la fonction accommodative et de la vision binoculaire
  • Maîtriser l’examen de la coordination binoculaire
  • Maîtriser la prise en charge d’une esophorie
  • Maîtriser la prise en charge d’une exophorie
  • Savoir référer (développement de la coordination opticien orthoptiste ophtalmologiste) selon la nature et le besoin de prise en charge de l’anomalie de vision binoculaire
  • Savoir compléter la prise en charge d’une anomalie de vision binoculaire et/ou accommodative par l’explication de conseils ergonomiques (optimisation des capacités de travail)
  • Maîtriser les principaux troubles de vision binoculaire qui nécessitent une prise en charge par des verres de technologies avancées type verres anti-fatigue

Programme

  • L’étude de l’accommodation

Les troubles de l’accommodation :l’accommodation en excès, l’accommodation insuffisante, positionnement accommodatif (LAG), amplitude d’accommodation (PPA), flexibilité accommodative (Rock accommodatif)

  • L’étude de la vision binoculaire

 Définitions, diplopie, vergence, 6 critères de Morgan, 3 degrés de la vision binoculaire, suppression, phories, réserves fusionnelles, stéréoscopie

  • L’analyse et la prise en charge

Troubles de la VB : Plaintes, mise en évidence, critères de compensation, SOP d’Excès de Convergence, SOP d’Insuffisance de Divergence, SOP basique, XOP d’Insuffisance de Convergence, XOP d’Excès de Divergence, XOP basique, Pseudo Insuffisance de Convergence, Ergonomie, Compensation

Méthode pédagogique

  • Formation disponible en 100% présentielle (avec projection et remise du support de cours PowerPoint) ou en blended learning (5 heures de e-learning et 7 heures de présentiel)
  • Afin d’appliquer les notions développées dans la partie cours, le stagiaire suivra des travaux pratiques en binôme en utilisant la fiche de travaux pratiques. La salle de travaux pratiques est équipée de réfracteurs, de projecteurs de tests, de boîte de verres d’essai et du petit matériel nécessaire à la réalisation de l’examen de vue
  • Démonstrations pratiques des techniques, travail en groupe puis mise en application– amélioration des pratiques professionnelles immédiate
  • Quizz d’évaluation des connaissances en ligne pour la formation e-learning 
  • Évaluation des pratiques professionnelles pré et post formation

Pré-requis

  • Être titulaire du BTS Opticien Lunetier permettant l’exercice de la profession d’opticien en magasin
  • Savoir réaliser l’examen de vue (monoculaire, bioculaire, binoculaire)
  • Avoir les notions de base d’optométrie : nature et définitions des amétropies, mode de compensation des amétropies

Informations utiles

Taux de satisfaction :95% en présentiel , e-learning en cours d’analyse (période 2022-2023)
0% d’abandon

Les avis de nos apprenants
Ces formations pourraient vous intéresser Voir toutes les formations
top fomration image
picto en présentiel
Présentiel Sur notre centre à ISO MARSEILLE
top fomration image
picto en présentiel
Présentiel Sur notre centre à ISO MARSEILLE
top fomration image
Bientôt disponible

Formation optique aux troubles de l’accommodation

En tant que professionnel de la santé visuelle, l’opticien effectue des examens de la vue, notamment pour adapter les prescriptions de l’ophtalmologiste. Il réalise des mesures pour trouver des solutions de compensation satisfaisantes en vision binoculaire. Il prend en compte les troubles visuels et les troubles de l’accommodation pour optimiser le confort visuel de ses clients. Grâce à la formation continue, l’opticien peut élargir ses compétences et prendre en charge efficacement les patients souffrant de troubles de l’accommodation. Quels sont ces troubles et comment se manifestent-ils ? Quelles sont les causes et solutions pour y remédier ? ISOForm, spécialiste de laformation DPC pour opticien, fait le point sur les troubles de l’accommodation et leur prise en charge en magasin d’optique.

L’accommodation désigne la capacité de l’œil à ajuster sa réfraction en fonction de l’éloignement, afin de voir net en vision de près comme de loin. Elle est provoquée par l’action conjuguée du muscle ciliaire situé dans le cristallin et de l’ouverture de la pupille qui laisse entrer plus ou moins de lumière.

Certaines personnes présentent un trouble de l’accommodation et sont, de fait, gênées par une vision floue. Leurs yeux ne parviennent pas à établir une vision nette lors des changements de perspectives. Notamment, chez les personnes âgées, la faiblesse du muscle du cristallin entraîne des défauts visuels, que ce soit pour passer de la vision de loin à la vision de près (accommodation) que dans le sens inverse (désaccommodation).

En effet, la faculté d’accommodation permet à l’œil de compenser en vision de loin l’hypermétropie et d’adapter la puissance optique de l’œil en vision de près (presbytie). En outre, elle améliore la convergence en modulant l’équilibre oculomoteur pour voir de près. En cas de dérèglement de l’accommodation, l’acuité visuelle diminue sous l’effet d’une moindre convergence et d’une perturbation du système oculomoteur. Pour pallier ce désagrément, les patients sont pris en charge par une équipe pluridisciplinaire incluant le médecin ophtalmologue, l’opticien et l’orthoptiste.

Les symptômes évoquant un problème d’accommodation varient en fonction des personnes, de leur âge et des activités pratiquées.

Toutefois, on peut relever la récurrence de troubles impliquant :

  • une vision floue faisant penser à une hypermétropie ou une myopie,
  • de la fatigue et des douleurs oculaires,
  • des maux de tête,
  • des vertiges,
  • des difficultés à maintenir une vision nette,
  • une gêne ou incapacité à passer d’une vision de près à une vision de loin et réciproquement,
  • le sentiment de devoir adapter sa posture et la distance qui sépare d’un objet pour voir correctement (se rapprocher et s’éloigner ou déplacer un objet).

Les troubles de l’accommodation touchent aussi bien les enfants que les adultes, en particulier la personne âgée. Les personnes éprouvent des difficultés à maintenir la mise au point en vision proche ou lointaine pendant un temps long. Ce dysfonctionnement visuel engendre fatigue et stress et impacte la qualité des vies des patients. Les activités de lecture, de travail sur écran ou encore de conduite peuvent être réduites et diminuer les performances et le bien-être. D’où l’importance d’effectuer des contrôles de la vue réguliers pour dépister au plus tôt ces troubles et y remédier par un traitement médicamenteux, une thérapie et un équipement adéquats.

Les troubles de l’accommodation ont des origines diverses. Au cours de la consultation d’ophtalmologie, le docteur établit l’anamnèse pour rechercher les causes et proposer la thérapeutique la mieux adaptée au patient. Bien souvent, l’âge est un facteur fréquent du fait de la dégénérescence du cristallin. Mais on relève aussi comme facteurs des anomalies anatomiques, des pathologies, le surmenage, la prise de certains médicaments, l’empoisonnement…

Parmi les causes les plus fréquentes, on trouve :

  • Un trouble visuel non ou mal compensé :
    • L’hypermétropie : lorsque les images au premier plan paraissent floues suite à une cristallisation des images à l’arrière de la rétine.
    • La presbytie : lorsque la lentille du cristallin se rigidifie et perd de l’amplitude, la vision de près est impactée. Les presbytes doivent fournir des efforts importants pour accommoder et voient de plus en plus flou de près à mesure qu’ils avancent en âge. La presbytie est un trouble visuel qui touche toutes les personnes, plus ou moins tôt, entre 40 et 60 ans et à des degrés divers. La plupart des personnes ont besoin de verres correcteurs (progressifs ou non) pour lire ou effectuer toute activité nécessitant une vision à courte distance. Par ailleurs, les déficients visuels présentent également des troubles de l’accommodation qui majorent leur perte d’acuité visuelle.
    • La myopie :un globe oculaire trop long, soit à une puissance de cornée trop convexe engendre une focalisation de l’image en avant de la rétine. Elle peut s’accompagner de troubles accommodatifs.
  • Une paralysie du muscle ciliaire. Celle-ci peut avoir diverses origines, comme la toxi-infection (diphtérie, botulisme), les intoxications (par médicaments comme les neuroleptiques, la belladone, les antiparkinsoniens ou consommation de drogues).
  • Un spasme accommodatif : le muscle ciliaire se contracte et provoque une augmentation de la puissance de réfraction oculaire, ce qui brouille la vue. L’enfant présentant des troubles visuels est plus sujet aux spasmes accommodatifs (chez les astigmates, les myopes et les hypermétropes).>
  • L’environnement et l’hygiène de vie : la surexposition aux écrans, un défaut d’éclairage chronique, une mauvaise alimentation et le stress sont des facteurs déclenchant ou aggravant des troubles de l’accommodation.

Les opticiens entretiennent des rapports de proximité avec leurs clients. Souvent, ils les connaissent depuis plusieurs années et les reçoivent fréquemment en boutique pour des conseils, des réparations, les équipements visuels et solaires pour toute la famille, des contrôles de la vue… De ce fait, ils sont bien placés pour détecter les troubles de l’accommodation. En interrogeant les personnes sur leur confort visuel et en suivant l’adaptation de divers équipements comme les verres progressifs ou les lentilles de contact, l’opticien se sert des retours de ses clients pour adapter leurs corrections et matériels.

En effet, il existe des solutions sur mesure pour prendre en compte les troubles de l’accommodation. L’opticien pourra par exemple recommander le port de lunettes de vue qui dévient les rayons lumineux vers la cornée, afin d’améliorer la vision de près ou de loin, selon les besoins. Il peut également conseiller le port de certains modèles de lentilles de contact aux spécificités techniques adaptées au profil de son client. Afin de veiller à une adaptation des lentilles satisfaisante, il reçoit et examine les personnes à intervalles réguliers pour vérifier que le matériel est bien adapté. Dans le cas contraire, il pourra proposer de changer de modèle et poursuivre les essais jusqu’à trouver lasolution optimale.

L’opticien aide les personnes à trouver le meilleur équipement possible, lunettes ou lentilles correctrices, celui qui convient à leurs besoins visuels (nouvelle correction) et qui maximise leur confort (verres anti-fatigue, conseils de port et d’entretien). L’objectif est de soulager les maux de tête, de diminuer la fatigue et d’améliorer la qualité de vie. À noter qu’en clinique ou hôpital, les patients peuvent aussi bénéficier de lentilles intraoculaires (implants) mises en place par un chirurgien ophtalmologue (cas de cataracte). De même, des séances d’orthoptie peuvent aider à réduire les troubles accommodatifs.

ISOForm propose aux opticiens une formation sur les troubles accommodatifs.

Les prérequis à la formation optique ISOForm

Pour pouvoir s’inscrire à cette formation, il faut être titulaire du BTS Opticien Lunetier. En outre, il faut savoir réaliser un examen de la vueen vision monoculaire et binoculaire ainsi que contrôler l’équilibre bioculaire. Enfin, il faut maîtriser les notions de base en optométrie, à savoir connaître et définir les amétropies. Et il faut être capable de proposer un mode de compensation des amétropies.

Les objectifs de la formation aux troubles de l’accommodation

Les objectifs de la formation aux troubles de l’accommodation ISOForm visent la connaissance du mécanisme de l’accommodation et de la convergence. À l’issue de la formation, l’opticien saura identifier les troubles accommodatif et binoculaire et utiliser les principaux tests de la fonction accommodative et de la vision binoculaire. Afin d’étayer sa démarche de conseil, il sera à même de pratiquer l’b>examen de la coordination binoculaire et de maîtriser la prise en charge d’une ésophorie et exophorie.

>La formation a aussi pour objectif de sensibiliser les opticiens au travail en équipe. Ils doivent être capables de communiquer avec l’ophtalmologue et l’orthoptiste pour coordonner la prise en charge des patients. En outre, ils prodiguent des conseils pour améliorer la vision, notamment sur le lieu de travail (ergonomie, éclairage, équipements, mobilier adapté…).

Enfin, la formation aux troubles de l’accommodation ISOForm se réfère aux dernièrestechnologies optiques de pointe. Les opticiens identifieront les cas qui nécessitent le port de verres de technologies avancées, comme les verres anti-fatigue.

Le programme de la formation ISOForm

Le programme de la formation ISOForm porte sur 3 domaines précis :

  • Les troubles de l’accommodation : excès et insuffisance, positionnement (LAG), amplitude (PPA) et flexibilité (Rock accommodatif).
  • La vision binoculaire : définitions, diplopie, vergence, critères de Morgan, degrés de la vision binoculaire, suppression, phories, réserves fusionnelles, stéréoscopie.
  • L’analyse et la prise en charge : mise en évidence et critères de compensation, convergence et divergence, ergonomie et dispositifs de compensation.

Les modalités d’enseignement de la formation sur les troubles de l’accommodation

La formation sur les troubles de l’accommodation fait partie de l’offre formation réfraction ISOForm. Elle se déroule 100 % en présentiel, ou en blended learning (formation mixte de 5 heures d’e-learning et 7 heures de présentiel). Des travaux pratiques en binômes sont prévus dans une salle équipée de tout le matériel nécessaire (réfracteurs, projecteurs de tests, mallettes de verres d’essai…). Les démonstrations pratiques des techniques s’effectuent lors des travaux en groupe pour une mise en application immédiate. Elles sont l’occasion d’échanger sur ses pratiques avec les formateurs et autres professionnels apprenants et ouvrent vers l’amélioration de sa pratique. Enfin, les évaluations pré et post-formation, ainsi que le quiz en ligne pour les étudiants en e-learning, permettent de mesurer ses progrès et de prendre confiance dans ses capacités.

Des questions ?

Notre équipe vous accompagne dans le choix de votre formation et votre financement.

Merci pour votre message, nous vous recontacterons dans les 48h.

Une erreur est survenue lors de votre demande...

20 ans d'expérience pour vous offrir les meilleures formations
+15 500 professionnels de l'optique formés
+35 programmes de formation au catalogue
97,0% satisfaction globale des apprenants
Organisme de formation DPC En savoir plus