mercredi
24
janv.

Le rôle de l’opticien dans le choix et le suivi des lentilles de contact

Près de 5,11 % de la population française porte des lentilles (source EuromContact). Et ce nombre est en constante augmentation, +0,86% entre 2020 et 2021. De fait, le secteur de la contactologie affiche un dynamisme porté par l’innovation technologique et les besoins croissants des personnes. Les Français sont de plus en plus nombreux à opter pour les lentilles pour corriger leur vue et ils ont le choix entre diverses gammes d’équipements aux prouesses techniques remarquables !

ISOForm, spécialiste de la formation continue de l’opticien, fait le point sur ce secteur de l’optique innovant et qui répond à différents troubles visuels. Définition des divers types de lentilles, avantages et inconvénients pour les porteurs, dernières avancées technologiques, la contactologie a un impact considérable sur la santé visuelle des personnes. Dans ce contexte, les opticiens ont un rôle important à jouer auprès des porteurs de lentilles. Comment assurer le suivi des clients en boutique et comment se former pour maintenir à jour ses connaissances ?

Rappel concernant les différents types de lentilles de contact

Les lentilles de contact souples ont commencé à être commercialisées dans les années 1970. Elles répondaient à une demande esthétique et pratique des clients. D’une part, les personnes atteintes d’amétropie pouvaient se passer de lunettes si elles le souhaitaient. D’autre part, elles pouvaient pratiquer plus facilement certaines activités, notamment le sport (foot, sports de combat et arts martiaux, plongée…). Depuis, de nombreux modèles de lentilles ont été inventés pour corriger ou soigner les troubles et déficiences visuels.

On peut relever quatre grands types de lentilles :

  • les lentilles souples en hydrogel de silicone (lentilles jetables). Ce sont les plus répandues et appréciées pour leur grand confort. Plusieurs modèles existent en fonction de leur durée de vie : lentilles journalières (sans entretien), lentilles mensuelles, lentilles bi-mensuelles, lentilles trimestrielles. En général, elles corrigent la plupart des cas de myopie, hypermétropie, astigmatisme et presbytie. Dans cette catégorie, on trouve aussi les lentilles à port prolongé (30 jours, jour et nuit), les lentilles toriques (pour les cas d’astigmatisme, c’est-à-dire dont l’oeil présente une courbure torique, à savoir en “ballon de rugby”) et les lentilles progressives ou multifocales. Ces dernières corrigent à la fois à la fois l’amétropie de loin et la presbytie, et présentent plusieurs degrés de puissance, tout comme les verres progressifs, en général réservés aux 45 ans et plus.
  • les lentilles rigides en plastique dur. Elles compensent tout type d’amétropie et donnent de bons résultats pour corriger l’astigmatisme et/ou la presbytie, notamment en cas de cornée irrégulière. Leur fabrication répond à un cahier des charges sur mesure pour le porteur de lentilles.
  • les lentilles hybrides. Rigides au centre et souple sur le pourtour pour un meilleur confort, la prescription de ces lentilles est réservée aux clients qui n’ont pas pu s’adapter aux lentilles souples et rigides. Elles conviennent tout particulièrement pour corriger l’astigmatisme moyen, fort et/ou irrégulier, ainsi que pour équiper les sportifs en raison de la fiabilité de leur maintien.
  • les lentilles mi-sclérales et sclérales. Ces lentilles tiennent leur nom du fait qu’elles recouvrent un large diamètre, à savoir une partie de la couche externe blanche de l’œil, la sclère. Plus larges que les autres lentilles, elles corrigent la presbytie et conviennent aux personnes atteintes de kératocône et autres pathologies de la cornée.
  • les lentilles thérapeutiques. Elles ne corrigent pas la vue, mais soignent certaines pathologies comme la kératopathie bulleuse, l’œdème et l’ulcère de la cornée.
  • les lentilles de nuit ou orthokératologie. En comprimant la cornée, elles réduisent l’allongement de l’œil qui provoque la myopie. Après une nuit de port, l’usage de lunettes ou de lentilles correctrices n’est plus nécessaire.
  • les lentilles cosmétiques à visée esthétique (et éventuellement correctrice) pour changer la couleur des yeux.

Quels sont les avantages et les inconvénients des lentilles de contact ?

Les porteurs de lentilles apprécient de pouvoir se passer de lunettes de vue pour desraisons esthétiques, mais aussi parce que le champ de vision est total. En cas de pluie, de neige, de condensation, ou alors pour être libre de porter n’importe quelles lunettes de soleil achetées sans les faire mettre à sa vue, ou encore pour pratiquer un sport sans risquer de briser ses verres et sa monture… De même, certaines professions peuvent trouver plus pratique d’utiliser des lentilles de contact, comme par exemple les personnes manipulant du matériel optique (photographes, scientifiques utilisant un microscope, un télescope, etc., mais aussi pour les chirurgiens, les sportifs de haut niveau, les gendarmes, les policiers, pompiers…). Tous ces contextes professionnels ou de loisir sont rendus plus agréables et plus pratiques par le port de lentilles de contact, avec un confort de vision optimal.

Toutefois, il convient de prévenir certains effets secondaires comme l’irritation oculaire ou le risque d’infection liés à un défaut d’entretien. Le recours à des produits de nettoyage (désinfection) et à une hygiène des mains irréprochable sont les corollaires indispensables au port des lentilles. Par ailleurs, il convient de manipuler et placer correctement les lentilles. La maîtrise du geste de la pose contribue fortement au confort visuel. En fonction du profil médical et des habitudes de vie de chacun, le médecin ophtalmologue va recommander un type de lentilles précis. Dans tous les cas, il est impératif de respecter la durée de port de lentilles (généralement 8 h par jour) pour éviter les problèmes de sécheresse oculaire et autres complications provoquées par un manque d’oxygène dans la cornée, surtout lorsqu’il s’agit de lentilles souples.

Comprendre les dernières innovations en matière de lentilles de contact

Le secteur de la contactologie innove constamment et développe des technologies de pointe pour apporter des solutions efficaces et confortables pour des personnes aux pathologies diverses. Désormais, elle ne se limite plus à la correction visuelle, elle propose des dispositifs prothétiques pour reconstruire par exemple une pupille artificielle. D’autres lentilles, dites “lentilles thérapeutiques” soignent les maladies de la cornée en délivrant des médicaments localement. D’autres peuvent diffuser des antihistaminiques dans les yeux. En outre, certaines lentilles sont utilisées pour mesurer la pression intraoculaire dans le cadre d’un suivi médical, notamment en cas de glaucome. Il est également possible de prendre la température du corps ou encore de surveiller le taux de glucose dans le sang pour les patients diabétiques. Ce sont autant de technologies qui facilitent l’autonomie des personnes pour gérer leur santé.

D’une manière générale, la recherche se fixe toujours comme objectif demaximiser le confort et la sécurité des lentilles. Ainsi, le silicone-hydrogel permet une bonne perméabilité à l’oxygène et donc laisse “respirer” correctement la cornée. Cette technologie constitue une chance supplémentaire de pouvoir équiper les personnes désireuses de porter des lentilles plutôt que des lunettes et qui n’ont pu s’adapter à des lentilles classiques. Et ce n’est pas fini puisque la recherche poursuit ses efforts et innove continuellement avec de nouveaux matériaux, comme le comfilcon A, hautement hydrophile et à transmission d’oxygène élevée.

Enfin, les lentilles multifocales, pour les patients présentant plusieurs troubles amétropiques, évitent les doubles paires de lunettes, les verres à double foyer et verres progressifs. Ces lentilles sont notamment abordées en formation lentilles et presbytie.

L’importance du suivi par l’opticien des patients porteurs de lentilles de contact

Tout comme les porteurs de lunettes, les porteurs de lentilles ont besoin de faire contrôler leur vue et les opticiens peuvent procéder à des contrôles pour adapter éventuellement une ordonnance médicale. (sous certaines conditions fixées par la loi).

Une fois la correction et les conditions de port vérifiées par l’opticien, le client se voit délivrer des lentilles d’essai pour une durée d’une semaine ou plus. L’opticien accueille en boutique ses clients pour répondre à leurs questions, délivrer des conseils de pose et d’entretien des lentilles, vérifier l’absence d’irritation ou de complication. Ce suivi est indispensable pour que l’adaptation lentille se déroule correctement et le plus rapidement possible. L’opticien, spécialiste des lentilles de contact, appelé aussi contactologue, utilise ses compétences en réfraction oculaire et contactologie pour prendre en charge les porteurs de lentilles. Il est capable de dépister des pathologies oculaires (glaucome, rétinopathie, DMLA…) qui nécessitent une consultation d’ophtalmologie.

En fonction de l’avis médical, le contactologue pourra proposer des lentilles de contact spécifiquement adaptées au profil de chaque client. Les conseils d’hygiène, d’entretien et de pose, vont aussi aider à prévenir la santé oculaire et éviter les maladies des yeux qui touchent plus particulièrement les porteurs de lentilles (syndrome de l’œil sec, irritations et conjonctivites, décollement de rétine…). L’opticien adopte une attitude d’écoute envers ses clients pour répondre au mieux à leurs besoins. Il demeure objectif envers les différents modèles et technologies de lentilles de contact disponibles sur le marché, en pointant aussi bien leurs avantages que leurs inconvénients, ainsi que les différences de prix. Cette attitude contribue à fidéliser la clientèlegrâce à la relation de confiance instaurée entre le client et son opticien.

S’informer et se former pour rester à jour sur les lentilles de contact

L’opticien a un rôle majeur à jouer auprès des porteurs de lentilles. Il encadre l’adaptation lentilles et assure le suivi pour ajuster les équipements et orienter vers le médecin ophtalmologiste en cas de doute sur la santé oculaire lors des examens de la vue. Cela permet au client d’avoir accès à un contrôle de la vue dans l’attente de son rendez-vous avec le médecin, sachant que les délais d’attente pour une consultation d’ophtalmologie sont souvent très longs.

Pour assurer la qualité de ses missions auprès des clients, les opticiens mettent régulièrement à jour leurs connaissances et compétences. Cela passe tout d’abord par l’information qu’ils trouvent sur les sites spécialisés comme Acuité par exemple, mais il existe aussi de nombreuxcours en ligne, conférences et webinaires facilement accessibles via Internet. En outre, les opticiens contactologues suivent les fils d’actualité des grandes marques et laboratoires d’optique pour être au courant des dernières innovations technologiques, nouveaux matériels et produits d’entretien. Ils savent quand sortent les nouveautés, quand certains produits sont en rupture de stock ou cessent d’être commercialisés et par lesquels ils sont remplacés. Enfin, pour parfaire leur approche en contactologie, les opticiens font appel à la formation opticien en ligne. C’est l’occasion pour eux d’actualiser leurs connaissances techniques et scientifiques et d’améliorer leur pratique avec l’aide d’experts en contactologie.

La formation continue pour détecter les complications liées aux lentilles de contact

En particulier, les formations continues développent le volet important des complications oculairesqui peuvent survenir lors de l’adaptation aux lentilles puis au-delà pendant les périodes de port. La formation professionnelle consacrée à la contactologie aborde les différentes b>pathologies et leurs symptômes pour permettre leur identification le plus rapidement possible, de manière à orienter les clients vers leur médecin ophtalmologue. Il peut s’agir de sécheresse oculaire, d’irritation, d’infection, voire d’ulcère cornéen ou de décollement de rétine qui nécessitent alors une prise en charge en urgence ophtalmologique. Dans tous les cas, l’opticien recherchera la cause d’un inconfort et après avoir éliminé les causes pathologiques (complication allergique telle que la conjonctivite giganto-papillaire, œdème de la cornée, kératite…) pourra proposer des équipements plus adaptés, que ce soit en lentilles de contact (lentilles journalières) et/ou en produits d’entretien (dont les larmes artificielles).

De même, l’opticien donnera lesconseils de pose et d’hygiène qui devront constituer la routine des bonnes habitudes à prendre dès la période d’adaptation et d’essai. Le succès d’une bonne adaptation aux lentilles tient souvent aux gestes (manipulation, pose) et au respect absolu de la propreté (protocole de nettoyage/désinfection avec une solution de trempage) qui évitent bien des irritations. En outre, le respect du renouvellement des lentilles impacte également l’apparition de problèmes oculaires tels que l’œil sec, l’allergie ou la contamination bactérienne.

Tous ces facteurs de complication sont abordés en cours de formation contactologie et des solutions concrètes de remédiation sont apportées pour fournir aux opticiens tous les outils et méthodes nécessaires à une prise en charge optimale des clients en magasin d’optique.

Le secteur de la contactologie ne cesse d’innover et d’apporter des solutions technologiques pour soigner et corriger la vue des personnes. Il existe désormais de nombreux modèles adaptés à tous les profils. Dans ce contexte, les opticiens accompagnent, conseillent, évaluent l’adaptation aux lentilles de contact et assurent le suivi pendant toute la période de port. Les besoins en contactologie sont amenés à augmenter avec les besoins accrus en correction visuelle de la population française (dus au vieillissement et à la surexposition aux écrans).

En particulier, les enfants sont de plus en plus touchés par la myopie et les opticiens ont tout intérêt à monter en compétence dans le domaine de la myopie de l’enfant. De même, les troubles visuels chez la personnes âgée nécessitent également de maintenir ses connaissances à jour grâce aux formations en basse vision.

D’une manière générale, la formation continue permet aux opticiens de se former tout le long de leur carrière afin d’actualiser leurs connaissances et pouvoir ainsi assurer leurs missions auprès de leur clientèle. N’hésitez pas à consulter le catalogue de formation ISOForm conçu pour répondre à tous les besoins actuels de l’opticien en matière de formation continue.

Dernière mise à jour le 24/01/2024